Mohsen ABDELMOUMEN : Pourquoi vous avez défendu mon cas à titre gracieux ?

Maître Djamal YALAOUI :Je n’ai pas épousé la vocation de Défendre par hasard. Tout dans mon parcours, depuis ma plus tendre adolescence, me destinait à m’engager dans les combats pour les plus humbles-mes origines culturelles et sociales n’y sont pas étrangères-et pour la Justice. Il m’a semblé, juste, être une évidence que de défendre « un félin harcelé et malmené par une bande d’hyènes sanguinaires » !

Je défends Mohsen ABDELMOUMEN non pas à titre gracieux mais à titre Faternel car nous partageons les mêmes valeurs et nous défendons les mêmes causes. Mes principes sont au-dessus de l’argent et même de ma personne.

Vous êtes un éminent juriste, pouvez-vous nous dire s’il existe une diffamation ou une quelconque calomnie dans ce dossier ?

Nous sommes en présence d’un cas d’école de l’application du principe juridique « l’exceptio veritatis » ou exception de vérité. Ce terme juridique, qui est une exception à la règle générale, indique qu’une personne poursuivie pour diffamation peut échapper à une condamnation si elle prouve la vérité de ses allégations ou dénonciations. Or dans notre affaire, Mohsen ABDELMOUMEN a qualifié l’organisation Rachad d’organisation « terroriste » en s’appuyant sur les déclarations des dirigeants de Rachad et plus précisément celle de Mourad DHINA : « Nous n’avons pas à sombrer dans la médiatisation, dans la sélection, dans la condamnation de la mort. (…) Que ces intellectuels aient le courage d’assumer leur action, qu’ils disent nous nous sommes engagés dans une guerre et que certains d’entre nous ont payé de leur vie. Qu’ils en fassent des martyrs pour eux. ».

De surcroît, les responsables de Rachad ont pour guide spirituel-en fait leur ideologue- Hakim El MATERI qui est le secrétaire général de la Conférence de la Nation Islamique (Congrès de la UMA), notamment, et surtout ce dernier a légitimé l’assassinat par décapitation du professeur d’histoire-géographie français. A l’aune de ces brèves observations, la règle de droit de l’exception de vérité s’applique pleinement, dans notre présente affaire, et donc la diffamation n’est pas caractérisée. En conséquence, la diffamation n’existe pas juridiquement dans notre dossier.

Nous savons que l’organisation terroriste Rachad est soumise à un agenda sioniste.  Pourquoi d’après vous cette organisation qui est liée au terrorisme international (Cf. Le congrès de la UMA de Hakim EL MATIRI) a-t-elle ciblé Mohsen ABDELMOUMEN ?

Mohsen ABDELMOUMEN fait partie de cette, rare, catégorie de personnes dont la raison de vivre-le sel de sa vie-sont ses combats contre l’impérialisme, le sionisme et l’injustice de manière générale. A plus d’un titre, il est une cible privilégiée pour « ces gens-là ». En effet, ils essaient de terroriser Mohsen ABDELMOUMEN qui est un opposant de l’extérieur ! Mon client est surtout le symbole du combat contre les islamistes algériens, transfuge du FIS et consorts…Après les avoir affrontés en Algérie pendant une décennie, il est rattrapé par « ces gens-là » en Belgique où il réside depuis 2005. Je rappelle à nos lecteurs qu’en 2014 il fait l’objet d’une tentative d’assassinat par balle. Mohsen ABDELMOUMEN dérange « ces gens-là » car comme il me l’a rappelé « J’écoute Rachad quand ils parlent, mais j’entends surtout ce qu’ils ne disent pas…Et ce que vous ne dites pas est plus important que les mots que vous prononcez » : voilà le crime, de mon client !

Pourquoi l’organisation terroriste Rachad a pris comme cible privilégié l’Algérie ? Pourquoi cible- t-elle l’armée algérienne et les services de renseignements algériens ?

Comme disait Bernanos « les ratés ne vous rateront pas » et les sionistes et leurs  affidés ne rateront pas l’Algérie.

Or l’organisation Rachad n’est qu’un conglomérat de loosers, de médiocres et de frustrés qui considèrent que tous leurs échecs sont de la responsabilité de l’Etat algérien. L’activisme tout azimut de l’organisation Rachad n’est qu’un front de la grande offensive de l’empire américano-sioniste pour détruire la souveraineté des peuples et imposer leur agenda post-colonial ! L’Algérie est désormais en grand danger, tant à l’intérieur de ses frontières qu’à l’extérieur. Je rappelle que l’Algérie est le plus grand pays d’Afrique, c’est des richesses minières inépuisables, c’est l’armée la plus puissante et la plus expérimentée d’Afrique et les services de renseignements algériens sont considérés comme faisant partie des meilleurs au monde.  Les algériens d’Europe doivent « se tenir prêt » à faire face à la menace que font peser certaines parties ennemies sur la sécurité » de l’Algérie. Il y a nécessité de « renforcer le front externe » pour faire échec à tous les complots ennemis et aux campagnes médiatique tendancieuses visant l’Algérie. Être un patriote algérien ce n’est pas attendre que l’orage passe c’est apprendre à danser sous la pluie !

Récemment il y a eu des révélations publiques sur la cellule Rachad Benelux, pouvez-vous éclairer nos lecteurs à ce propos ?

En effet, dans le cadre de notre contre-enquête, nos investigations nous ont permis de mieux comprendre les modes d’organisation et de fonctionnement de Rachad et de ses « cellules, agences ou filiales » qui ont été semées aux quatre coins du monde. Je vais essayer d’être synthétique tout en vous précisant que je projette de consacrer ultérieurement un article juridique, uniquement sur ce sujet.

Les « idiots utiles et dociles » de RACHAD BENELUX (RBNL) sont, pour la vitrine officielle, constitués en association sans but lucratif le 4 mai 2012 à Bruxelles. Cette association est une coquille vide. Au départ ils étaient 4 individus, aujourd’hui ils ne sont plus que 3 : RAKIK Abderrahim, ALI AMMAR Hamid Abdelhak et ZITOUT Tahar. A eux 3 ils sont à la fois l’Assemblée Générale (l’ensemble des adhérents), le Conseil d’Administration (les administrateurs) et l’exécutif (Président, Trésorier, Secrétaire).

Cette structure n’a qu’une seule vocation se donner une belle image médiatique (« Rachad se veut un rassemblement politique, social et intellectuel pour un changement véritable du système politique algérien » – Statut de RBNL) et collecter des subventions publiques des États européens et de l’Union Européenne. Comme vous pouvez le constater, RACHAD BENELUX, est insignifiant au niveau de son « armée » mais possède une réelle capacité de nuisance, comme tout nuisible, à l’égard de l’Algérie et des pays d’accueil où les gouvernements leur octroi des statuts de réfugié politique, notamment. Or on découvre « qu’en même temps » ils constituent des myriades de sociétés commerciales (SPRL IDEAL, SPRL ROYAL, SPRL TRADING…) qui leurs ont permis d’encaisser 260.000€ de CA sans déclarer leurs employés (des clandestins), sans payer aucune cotisation sociale (Arrêt de la Cour d’appel de LIEGES du 6 septembre 2016) ou impôt ! Et au surplus, une fois que la société citron a été pressé jusqu’au dernier centime d’euro, on brûle les locaux pour obtenir les indemnisations des assurances et on les déclare en faillite. C’est des méthodes de mafieux qui ont permis RACHAD BENELUX d’engranger peu ou prou, plus de 10 millions d’euros rien que dans la seule Belgique !

Comment voyez-vous l’issue de ce procès ? Ne pensez-vous pas qu’une plainte doit être déposée contre Rachad Benelux ?

Comme je l’ai indiqué ci-dessus et je le confirme à cet endroit : il n’y a pas de diffamation. Par conséquent, le parquet de LIEGE n’a pas d’autre issue que de procéder au « classement sans suite » de cette plainte « morte née ».

Cependant, je vous rappelle que c’est RACHAD BENELUX qui a déposé plainte contre Mohsen ABDELMOUMEN alors même que cette dernière est totalement étrangère aux échanges, objet de l’action judiciaire. C’est pourquoi, non seulement RACHAD BENELUX n’avait aucun « intérêt à agir » (L’intérêt à agir est la condition primordiale de la recevabilité de toute plainte ou action judiciaire. Il faut toujours avoir un intérêt à agir. C’est une condition systématique et de salubrité juridique.) mais de surcroît leur intervention n’avait qu’un objectif : nuire à mon client ! La procédure pénale a, totalement, été détournée, dévoyée par « ces gens-là » et ce comportement répréhensible a engendré un grave préjudice à mon client.

En conséquence, nous engagerons une procédure contre RACHAD BENELUX, dès que la plainte pour diffamation fera l’objet d’un classement sans suite officiel.

Le professeur Ahmed BENSAADA a démontré à l’aide de documents officiels, les liens entre certaines organisations algériennes et la NED qui est une vitrine de la CIA, ces mêmes organisations ont des liens avec l’organisation terroriste Rachad. Comment expliquez-vous l’alliance entre l’organisation Rachad et ces organisations algériennes ?

Votre question mérite un ouvrage pour y répondre. C’est déjà fait ! Je ne peux qu’inviter vos lecteurs à lire et relire (les ouvrages, notamment « Qui sont les leaders autoproclamés du Hirak » et ses nombreux articles) le remarquable travail d’expertise que mène depuis plusieurs années le Professeur Ahmed BENSAADA, en la matière, et que je salue fraternellement au passage.  Ce que je peux vous dire, c’est que toute cette nébuleuse d’organisations et d’associations ont toutes la même vocation-« abîmer l’Algérie »- et le même projet, livrer l’Algérie aux puissances étrangères à travers une « printanisation de l’Algérie. On utilise la même méthode que celle expérimentée à l’égard de l’état syrien : on connait le résultat ! Sans l’intervention vigoureuse de la Russie du Président POUTINE, la Syrie serait démantelée comme la Tchécoslovaquie. L’intensification des liens commerciaux et le renforcement des relations militaires, démontrent que l’Algérie est bien consciente des nombreux dangers qui la guettent et des multiples ennemis de l’intérieur et de l’extérieur qui l’a harcèlent par des campagnes de dénigrement médiatiques ou de prétendues motion « pour atteinte contre les droits de l’homme ». Les responsables de Rachad font partie de ces mercenaires de l’étranger qui mènent une guerre totale à l’état algérien. Le post-colonialisme du 21ème siècle prend différente forme : économique, culturel, sanitaire…Il nous ont même inventé le colonialisme écologique pour mieux voler les peuples africains !

Ne pensez-vous pas que l’Algérie est la cible de toutes ces organisations occultes car elle refuse toute normalisation dans ses relations avec l’entité sioniste d’Israël ?

La Nation Algérienne n’est que la somme de ses actes et engagements.

L’Algérie est plus qu’une entité géographique : elle est un pont entre deux continents, entre deux rives d’une mer Méditerranée qui est l’étendue d’eau du globe ou l’on trouve la plus grande concentration de belligérants et d’armements.

A travers son combat contre le sionisme et pour la liberté des peuples Palestiniens et Sahraoui notamment, l’Algérie apporte un enseignement. Or enseigner, ne n’est pas remplir un vase mais allumer un feux ! Voilà pourquoi l’Algérie fait peur, aussi ! Pour l’Algérie le sionisme est le cancer de l’Humanité et j’ajouterai que considérer un sioniste comme un être humain est un oxymore.

Par ailleurs, il ne faut pas sous-estimer tous ces « nostalgéria » ou revanchards de « l’Algérie-française », de l’extérieur et de l’intérieur. Prenez par exemple le gouvernement français, actuel, qui est composé d’un ministre de l’intérieur (DARMANAIN) dont le grand-père était harkis pendant la période de la guerre de libération de l’Algérie, le ministre de l’éducation nationale (BLANQUER) dont le père était avocat des membres de l’OAS, la liste est longue !

Que pensez-vous de l’élan de solidarité dont votre client et vous-même avez bénéficié ces derniers jours ?

J’ai été très sensible a cet énorme élan de solidarité qui a jaillit aux quatre coins du village planétaire. Mais c’est surtout l’hommage à une noble lutte, la reconnaissance du travail de toute une équipe de « Frères d’armes » et l’adhésion à notre quête de justice pour la « Nouvelle Algérie ».

Je suis un passionné des mots, du verbe, synonyme de tout un univers ou le beau l’emporte sur le laid ou la parole fidèle l’emporte sur le mensonge et la trahison…J’offre ces quelques vers de poésie à vos lecteurs et à tous les patriotes :

–         Heureux ceux qui sont morts pour la terre charnelle,
–         Mais pourvu que ce fût dans une juste guerre.
–         Heureux ceux qui sont morts pour quatre coins de terre.
–         Heureux ceux qui sont morts d’une mort solennelle.
–         Heureux ceux qui sont morts dans les grandes batailles,
–         Couchés dessus le sol à la face de Dieu.
–         Heureux ceux qui sont morts dans cet embrassement,
–         Dans l’étreinte d’honneur et le terrestre aveu.

Interview réalisée par Mohsen Abdelmoumen

Qui est Maître Djamal YALAOUI ?

Djamal Yalaoui, avocat au barreau de Paris et Correspondant associé au barreau de Oran

 Plus de 15 ans d’expérience reconnue en qualité d’avocat dans les domaines du Droit des Affaires, Droit des Personnes, Droit des Responsabilités, Contentieux Pénal et Administratif

 Fondateur du cabinet d’avocats YALAOUI & Associés, cabinet spécialisé en Droit des Personnes, Droit des Responsabilités (Notariale et Médicale…), Contentieux Pénal et administratif, Droit des Affaires

 5 ans de conseil juridique dans le domaine des fusions/acquisitions et du contentieux – Coordinateur d’une équipe de 8 collaborateurs

 3 années d’enseignement à l’Institut d’Etudes Judiciaires de la faculté de Droit de l’Université de Paris XI et à l’Ecole des Avocats du ressort de la Cour d’Appel de Paris

 Conseiller Municipal de Guyancourt (78) délégué à l’environnement (1995-2001) 

 Maire Adjoint de Trappes (78) chargé des affaires scolaires et de l’enfance (2001-2007)

 Aisance reconnue à l’écriture :
− En Droit fiscal et finances publiques (La notion d’immobilisation en droit fiscal français, Les prix de transfert en droit fiscal international avec le concours de Michel de GILLENSCHMIDT-Conseiller d’Etat, Echanges intergénérationnels et protection sociale à la lumière des régimes de retraite avec le concours de Denis KESSLER)

− En Diplomatie (Le complexe militaro-industriel américain : son impact sur l’économie et son influence sur la sphère politique, Spécificités de la diplomatie algérienne)

 Art oratoire :
− Lauréat du concours international de plaidoirie (1998) 
− Secrétaire de la Conférence du Stage (1996/1997)

 Bonnes connaissances du terrain, en général, et des problématiques de la Banlieue et des Quartiers Populaires, en particulier :
− Co Président du club de football de Trappes 
− Membre actif des associations Black/Blanc/Beur (compagnie de danse), Grands Frères, Avenir Citoyen, AVESY (Association des verts et des écologistes de sud Yvelines), ADT (Association pour le développement de Trappes)

 Athlète de haut niveau : marathonien (2h19min) – 100 km (7h09) – Cross du Figaro (vainqueur)

 Fort niveau d’engagement reconnu

 Aptitudes à la combativité, à la persévérance, à l’assertivité et à la négociation