Par le CPI

New York – CPI

La rapporteuse des Nations Unies pour les droits de l’homme en Palestine, Francesca Albanese, a déclaré qu’Israël utilisait ses prisonniers pour légitimer le meurtre et la famine des Palestiniens à Gaza, tout en intensifiant en même temps la violence contre les Palestiniens dans le reste des territoires occupés.

Albanese a ajouté dans un tweet sur son compte qu’Israël et les soldats étrangers présumés, et son utilisation perfide d’un camion humanitaire comme couverture pendant l’opération, l’ont décrit comme un camouflage humanitaire à un autre niveau.

La responsable de l’ONU a souligné qu’il était possible pour Israël de reprendre tous ses prisonniers vivants et indemnes il y a 8 mois, lorsque le premier cessez-le-feu et échange de prisonniers a été conclu, mais elle a refusé afin de continuer à détruire Gaza et le peuple palestinien, et a décrit cela comme une intention limpide de commettre un génocide transformée en verbe.

Pour sa part, le secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires, Martin Griffiths, a déclaré que le camp de Nuseirat représente l’épicentre de la tragédie vécue par la bande de Gaza, et a souligné que les scènes de massacres à Nuseirat prouvent que la guerre est en train de devenir plus horrible.

210 Palestiniens ont été tués et plus de 400 ont été blessés samedi, dans un massacre commis par les forces israéliennes après un violent bombardement d’artillerie et aérien qui a visé le camp de Nuseirat, et un officier des forces spéciales israéliennes a été tué dans l’opération.

Israël poursuit sa guerre dévastatrice contre la bande de Gaza depuis le 7 octobre dernier, qui a fait plus de 120 000 morts et blessés Palestiniens, malgré l’intention de la Cour pénale internationale d’émettre des mandats d’arrêt internationaux contre son Premier ministre Benjamin Netanyahu et son ministre de la Défense Yoav Galant, pour leur responsabilité dans les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité.

Israël ignore également une résolution de cessez-le-feu immédiate du Conseil de sécurité de l’ONU et les ordres de la Cour internationale de Justice de prendre des mesures immédiates pour prévenir les actes de génocide et améliorer la situation humanitaire.

Source : CPI
https://french.palinfo.com/…

Laisser un commentaire