Par Ziad Medoukh

240 jours depuis le début de cette agression horrible contre la population civile de la bande de Gaza commencée le 7 octobre 2023.

240 jours de l’horreur absolue et de la destruction massive de toute une région.

Et ça continue !

Bilan provisoire de ce génocide programmé avec des bombardements intensifs continus jours et nuits, et une situation humanitaire catastrophique pour tous les citoyens de Gaza qui souffrent au quotidien de ce carnage terrible et d’une vraie famine notamment dans le nord de la bande de Gaza.

Source : ministère palestinien de la santé et plusieurs organisations internationales

36428 morts palestiniens dont 15076 enfants ,11630 femmes et 6450 personnes âgées

82520 blessés dont 14500 dans un état grave qui ont besoin des soins urgents à l’étranger.

14700 disparus sous les décombres dont 77 % des femmes et des enfants

65 personnes sont mortes de la faim au nord de la bande de Gaza.

La faillite du système de la santé dans la bande de Gaza

13 hôpitaux et 67 cliniques et centres médicaux sont devenus hors service après leur destruction par les bombardements.

540 médecins, infirmiers et secouristes assassinés

168 associations médicales détruites

197 ambulances détruites

460 pharmacies détruites

154 laboratoires d’analyses médicales détruits.

182 journalistes assassinés

19600 enfants sont devenus orphelins.

375 bureaux, local et cliniques de l’UNRWA visés et détruits.

194 écoles publiques et privées détruites totalement

10 grandes universités détruites totalement

24 universités et facultés endommagées

6770 élèves et étudiants assassinés

232 mosquées détruites

3 églises détruites totalement

18 municipalités détruites

19 bibliothèques municipales détruites

15 banques détruites totalement

Plus de 1,9 millions personnes déplacées dans les centres d’accueil, les hôpitaux, les écoles et les tentes dans des conditions humanitaires catastrophiques sans eau, ni nourriture ,ni médicaments, et ni aides humanitaires, ces déplacés sont en train de mourir de faim et de manque de soins.

230 fonctionnaires et employés palestiniens et étrangers qui travaillent avec des organisations internationales humainitaires et sanitaires assassinés.

123 scientifiques, savants et universitaires d’élite assassinés

49 hôpitaux et centres médicaux visés

123 ambulanciers assassinés

265 ambulances détruites

192 agents municipaux assassinés

256.000 unités d’habitations détruites totalement partout dans la bande de Gaza

4900 Palestiniens de Gaza arrêtés par les forces d’occupation et détenus jusqu’à présent dans les prisons de l’occupation.

96 sportifs et athlètes assassinés

295 ministères et lieux publics bombardés et détruits.

283 sites touristiques, historiques et archéologiques visés et endommagés

2640 puits d’eau détruits

Les pertes économiques de cette agression sont estimées à 34 milliards d’euros .

Et ça continue en toute impunité !

Devant le silence complice du monde officiel.

Les Palestiniens de Gaza malgré leur souffrance sous les bombes apprécient beaucoup les décisions courageuses de quelques instances internationales pour arrêter cette offensive comme ils ont salué la reconnaissance de quelques pays européens de l’État de la Palestine, ainsi que le soulèvement de dizaine de milliers d’étudiants dans les universités américaines, françaises et internationales qui réclament le cessez-le-feu et la fin de la souffrance des habitants de la bande de Gaza, et pour la justice.

Gaza résiste en toute dignité !

Source : auteur

Le sommaire de Ziad Medoukh

Laisser un commentaire