Par Tarek Benaldjia

A la mémoire de nos valeureux chouhada et une reconnaissance à leurs sacrifices. Vive l’Algérie Algérienne et gloire à nos glorieux combattants et chouhada. Hommage à tous les morts pour l’Algérie indépendante. Gloire à nos moudjahidines et moudjahidettes. Je suis fier d’appartenir à ce pays qui a donné un exemple au monde entier en sacrifiant plus de cinq millions d’hommes et de femmes pour que nous puissions nous aujourd’hui en ce 01 novembre 2021 de jouir de notre indépendance et de notre liberté.

Cette nuit-là du 31 octobre 1954 Dieu prouva qu’il était avec notre peuple, Il a annoncé la bonne nouvelle qu’il se tiendra à nos côtés sur cette voie de la victoire alors que nous continuons avec des pas plus fermes et plus forts dans cette grande marche. La «résistance implacable» se poursuit. C’est le destin pour nous, pour notre nation.

Cette nuit-là, les leaders de la trempe des grands révolutionnaires comme Mustapha Benboulaid , Rabah Bitat, Didouche Mourad, Mohamed Boudiaf, Krim Belkacem, Larbi Ben M’hidi les six chefs historiques et tous ceux qui marchaient côte à côte avec eux avec les millions qui se pressaient derrière eux ont gagné cette nuit-là, l’une des plus grandes victoires de notre histoire politique millénaire qui avait été légitimement remportée.

Cette nuit-là, ceux qui ont arrosé cette patrie de leur sang resteront à jamais gravés dans nos mémoires. Ils nous ont légué l’amour de la patrie ainsi que le courage comme des héritages sacrés. Ces caractéristiques majestueuses qui seront transmises aux futures générations vont continuellement illuminer notre marche vers l’avenir et nous rendre puissants. Ceux qui essaient d’affaiblir et de diluer cette lutte ne figureront jamais dans les pages honorables de notre histoire. C’est pourquoi, ceux qui ont abandonné notre pays à une telle époque resteront dans l’histoire pour leur trahison. Ceci étant, toute démarche patriotique noble ne saurait se réaliser que si ceux qui la mènent s’élèvent à la hauteur du comportement professionnel intègre de nos aïeux.

Cette journée mémorable du 01 novembre 1954, est dédiée à tous les combattants algériens tous sexes confondus avides de liberté qui n’ont jamais désespéré de voir un jour, notre drapeau algérien flotter dans tous les espaces de l’Algérie y compris ses édifices, ses institutions, et ailleurs à travers tous les continents.

Pour ces hommes ‘’libres’’ très déterminés, ‘’appelés’’ par le colonisateur français, ‘’Fellaga ‘’ , la moindre défaite, pour eux était une victoire gagnée sur l’ennemi. Que Faut-il ajouter d’autre, sur les grands révolutionnaires algériens, toutes tendances confondues (combattants, politiques, stratèges, organisateurs, fidai, etc…) Grâce à leur ténacité animé par la bravoure, ces êtres exceptionnels dotés d’une force et d’une intelligence sans égal, de par leurs actions continues, leur courage et leur détermination, le conflit les opposant à la France coloniale s’est internationalisé, se soldant par cette très grande révolution glorieuse et exemplaire qui a duré plus de sept ans et demi, dont les conséquences désastreuses que l’on sait tous.

Nombre d’experts et de spécialistes de la question estiment, à juste titre, qu’à côté des célèbres 1,5 million de martyrs tombés dans le champ d’honneur durant la Guerre de Libération qui a duré plus de sept ans et demi, les pertes algériennes, humaines s’entend, s’élèvent à 6 millions de morts et demi, moins connus, durant les 132 ans de colonisation. Le pays des « libertés et des lumières » ne s’est jamais excusé de ses crimes auprès du peuple algérien, afin qu’une ère nouvelle de paix et de réconciliation puisse enfin s’ouvrir.

Source : auteur