Le président de la Russie, commandant en chef des forces armées de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine, a assisté à un défilé militaire marquant le 79e anniversaire de la victoire dans la Grande Guerre patriotique de 1941-1945.

Source : en.kremlin.ru, le 9 mai 2024

Traduction : lecridespeuples.fr (Substack)

Aux côtés du président russe sur la tribune se trouvaient le président de la Biélorussie Alexandre Loukachenko, le président de la République du Kazakhstan Kassym-Jomart Tokaïev, le président de la République kirghize Sadyr Japarov, le président de la République du Tadjikistan Emomali Rahmon, le président du Turkménistan Serdar Berdimuhamedov, le président de la République d’Ouzbékistan Shavkat Mirziyoyev, le président de la République de Cuba Miguel Mario Díaz-Canel y Bermúdez, le président de la République de Guinée-Bissau Umaro Mokhtar Sissoco Embaló, et le président de la République démocratique populaire du Laos Thongloun Sisoulith. Avant le défilé, Vladimir Poutine a accueilli les chefs d’État étrangers arrivés à Moscou pour les célébrations, dans la salle héraldique du Kremlin.

Le défilé a commencé lorsque le drapeau national de la Russie et la bannière de la Victoire ont été portés sur la Place Rouge. Le défilé était dirigé par le commandant en chef des forces terrestres russes, le général Oleg Salyukov, et revu par le ministre de la défense par intérim, Sergei Shoigu.

La colonne de marche sur la Place Rouge comprenait 30 régiments de cérémonie, soit plus de 9 000 militaires, parmi lesquels plus de 1 000 soldats participant à l’opération militaire spéciale.

La colonne motorisée était dirigée par le légendaire « char de la Victoire », le T-34. Des véhicules blindés polyvalents Tigr-M, VPK Ural et KAMAZ, des ambulances de campagne protégées Linza, des systèmes de missiles tactiques opérationnels Iskander-M, des lanceurs de défense aérienne S-400 Triumf, des systèmes mobiles de missiles terrestres Yars et des véhicules blindés de transport de troupes BTR-82A ont traversé la Place Rouge.

Le défilé du jour de la Victoire s’est terminé par une partie aérienne avec des jets Su-30M et MiG-29 pilotés par les équipes de voltigeurs Russkiye Vityazi (Chevaliers russes) et Strizhi qui ont survolé la Place Rouge dans la célèbre formation du Diamant cubain en forme de losange, suivis par six chasseurs Su-25 qui ont peint le ciel aux couleurs du drapeau russe.

L’accompagnement musical était assuré par l’orchestre militaire combiné de la garnison de Moscou.

* * *

Discours du Président de la Russie lors de la parade militaire

Citoyens de Russie,

Chers anciens combattants,

Camarades soldats et marins, sergents et sergents-majors, aspirants et adjudants,

Camarades officiers, généraux et amiraux,

Soldats et commandants, personnel de première ligne participant à l’opération militaire spéciale,

Je vous félicite pour le Jour de la Victoire ! C’est notre principale fête nationale sacrée.

Aujourd’hui, nous honorons nos pères, nos grands-pères et nos arrière-grands-pères. Ils ont défendu leur terre natale et écrasé le nazisme, libéré les peuples d’Europe et fait preuve d’un héroïsme sans pareil au combat et sur le front intérieur.

Aujourd’hui, nous assistons à des tentatives de déformation de la vérité sur la Seconde Guerre mondiale. Cette vérité fait mal à ceux qui ont pris l’habitude de fonder leur politique effectivement coloniale sur la duplicité et le mensonge. Ils démolissent les monuments à la mémoire de ceux qui ont réellement combattu le nazisme, érigent des monuments aux traîtres et aux complices d’Hitler et effacent le souvenir de l’héroïsme et de la noblesse d’esprit des libérateurs et du grand sacrifice qu’ils ont consenti pour le bien de toute vie sur Terre.

Nourrir des sentiments revanchards, tourner l’histoire en dérision et chercher à justifier les partisans nazis d’aujourd’hui fait partie de ce qui constitue une politique commune des élites occidentales visant à alimenter les conflits régionaux, les dissensions interethniques et interreligieuses et à endiguer les centres souverains et indépendants du développement mondial.

Nous rejetons les prétentions à l’exceptionnalisme de tout pays ou alliance. Nous savons à quoi cette ambition incontrôlée peut conduire. La Russie fera tout ce qui est en son pouvoir pour éviter une confrontation mondiale, mais elle ne se laissera pas menacer. Nos forces stratégiques sont toujours prêtes au combat.

L’Occident aimerait oublier les leçons de la Seconde Guerre mondiale, mais nous nous souvenons que le destin de l’humanité s’est joué lors des batailles colossales de Moscou, Leningrad, Rzhev, Stalingrad, Koursk, Kharkov, Minsk, Smolensk et Kiev, ainsi que dans les combats intenses et sanglants de Mourmansk au Caucase et à la Crimée.

Pendant les trois premières longues et dures années de la Grande Guerre patriotique, l’Union soviétique et toutes les républiques qui la composent ont combattu les nazis pratiquement seules, tandis que la quasi-totalité de l’Europe s’employait à soutenir la machine de guerre nazie.

Mais permettez-moi d’insister sur un point : la Russie n’a jamais minimisé l’importance du second front ni celle de l’aide apportée par les Alliés. Nous rendons hommage à la valeur de tous les membres de la coalition anti-hitlérienne, du mouvement de résistance, du mouvement clandestin et des guérillas, ainsi qu’au courage dont ont fait preuve les peuples de Chine luttant pour leur indépendance contre l’agression du Japon militariste. Nous nous souviendrons toujours et nous n’oublierons jamais notre lutte commune et les traditions inspirantes de l’alliance.

Chers amis,

La Russie traverse actuellement un moment difficile et décisif de son histoire. Le sort de notre patrie et son avenir dépendent de chacun d’entre nous.

Aujourd’hui, en ce jour de la Victoire, nous le ressentons encore plus vivement et nous ne manquons jamais de nous inspirer de notre génération de vainqueurs courageux, nobles et sages, et de la manière dont ils ont chéri l’amitié et sont restés fermes face à l’adversité, ont toujours eu confiance en eux-mêmes et en leur pays, et ont éprouvé un amour sincère et désintéressé pour leur patrie.

Nous célébrons le jour de la Victoire sur fond d’opération militaire spéciale. Tous ceux qui y participent, en première ligne, sont nos héros. Nous sommes touchés par votre force d’âme et votre abnégation. Toute la Russie est à vos côtés.

Nos anciens combattants aussi croient en vous et s’inquiètent pour vous. Le fait qu’ils continuent à s’impliquer émotionnellement dans vos vies et votre héroïsme est un lien indéfectible qui unit cette génération héroïque.

Aujourd’hui, nous honorons la mémoire rayonnante de ceux dont la vie a été fauchée par la Grande Guerre patriotique, la mémoire des fils, des filles, des pères, des mères, des grands-pères, des arrière-grands-pères, des maris, des femmes, des frères, des sœurs, des membres de la famille, des êtres chers et des amis.

Nous nous inclinons en chérissant la mémoire des vétérans de la Grande Guerre patriotique qui ne sont plus parmi nous. En mémoire des civils qui sont morts dans les bombardements barbares et les attaques terroristes commises par les néo-nazis, et de nos frères d’armes qui sont tombés dans la lutte contre le néo-nazisme et dans le juste combat pour la Russie.

Je déclare une minute de silence.

(Une minute de silence.)

Chers anciens combattants, camarades et amis !

Le 9 mai est toujours une date émouvante et poignante. Chaque famille chérit ses héros, regarde leurs photos, leurs visages chers et aimés, se souvient des membres de sa famille et de leurs récits de guerre et de labeur.

Les Journées de la Victoire rassemblent toutes les générations. Nous allons de l’avant en nous appuyant sur nos traditions séculaires et en étant confiants qu’ensemble nous assurerons un avenir libre et sûr à la Russie.

Gloire aux vaillantes forces armées ! Pour la Russie ! Pour la victoire !

Hourra !

Pour soutenir ce travail censuré en permanence (par Youtube, Facebook, Twitter, Vimeo, Dailymotion, Mediapart), et tout récemment par le Ministère de l’intérieur français, et ne manquer aucune publication, faites un don, partagez cet article et abonnez-vous à la Newsletter. Vous pouvez aussi nous suivre sur notre nouveau blog Substack, et sur Twitter.

Source : Le Cri des Peuples
https://lecridespeuples.fr/…

Notre dossier Russie

Laisser un commentaire