Par le CPI

Ramallah – CPI

Aujourd’hui, mercredi, l’Autorité des prisonniers et des affaires exécutives a documenté deux déclarations de deux mineurs, à travers lesquelles ils ont raconté des détails sur leurs abus et les insultes et tortures auxquelles ils ont été soumis, à la fois physiquement et psychologiquement, au cours de leur arrestation.

Selon le rapport de la commission, le mineur prisonnier, Amjad Wary (17 ans), qui se trouve actuellement dans la section 4 du centre de détention de «Damoun», a été battu après son arrestation à son domicile dans la ville de Beit Hanina, au nord de Jérusalem occupée, et emmené au centre de détention «Al-Maskobiyya».

Selon son témoignage, les soldats de l’occupation l’ont forcé à s’agenouiller dans l’un des couloirs, alors qu’il était menotté pendant de longues heures, et ils ne lui ont pas permis de bouger du tout, et plus tard ils l’ont transféré dans les salles d’interrogatoire, et il a été interrogé pendant 4 heures consécutives. Il a été interrogé trois fois.

Des passages à tabac, des gifles et des insultes aux mains des interrogateurs, il a indiqué qu’il avait ensuite été transféré dans les cellules d’Al-Maskobiyya, où il est resté pendant 17 jours, et là il a développé une allergie dans la plupart des parties de son corps, en raison des couvertures sales pleines de germes fournies par l’administration pénitentiaire aux prisonniers de la section.

Quant au garçon de 17 ans, Zaid Faqha, de la ville d’Anabta à Tulkarm, il a été arrêté au poste de contrôle militaire « Annab », après quoi les soldats de l’occupation l’ont transféré au poste de contrôle militaire « Jabara », et là ils l’ont maintenu enchaîné sur une chaise attachée les mains et les pieds dehors sous la pluie et très froid pendant des heures longue.

Après cela, il a été transféré au camp de « Salem » pour y être interrogé, puis emmené au centre de détention de « Hawara », où il est resté 16 jours, au cours desquels il a souffert . Il était détenu dans une petite pièce dépourvue des éléments minimaux d’une vie humaine.

Les geôliers l’ont délibérément humilié, alors ils ne l’ont autorisé à utiliser les toilettes que deux fois dans la journée.

Les petits ont ensuite été transférés à la section des prisonniers de Megiddo, où ils se trouvent actuellement.

La commission a souligné que les autorités d’occupation sont habiles à maltraiter les prisonniers et les détenus, en particulier les enfants, et les insultent et humilient délibérément pendant le processus de leur arrestation et de leur interrogatoire dans les centres d’enquête israéliens, en violation de toutes les chartes éthiques garanties par la Convention relative aux droits de l’enfant et la Convention relative aux droits de l’homme.

En savoir plus sur
https://french.palinfo.com/60363
@Copyright Le Centre Palestinien D’Information

Source : CPI
https://french.palinfo.com/…